Loading

Le démaquillage à l’huile végétale : mode d’emploi

Partager

Aujourd’hui , j’ai eu envie de vous parler de démaquillage et plus particulièrement de démaquillage à l’huile végétale !

Avant comme tout le monde  ( ou presque ) j’utilisais un voire deux démaquillants différents : un biphasé pour les yeux et un autre pour le visage. J’utilisais entre 5 et 10 cotons démaquillants pour tout enlever….

Non mais quand tu réalises ce gaspillage de ressources et d’argent pour en plus se mettre des substances nocives sur le visage c’est fou ! Du coup ma poubelle augmentait de volume tous les jours. Mais évidemment avec mon cerveau de consommatrice je ne voyais pas le problème à tout ça…J’appliquais bêtement ce que la société, la télé, les youtubeuses beauté nous disaient de faire…( j’ai rien contre elles mais sérieusement c’est ce qu’il se passait ! )

Aujourd’hui avec une prise de conscience plus écologique et naturelle, je suis assez fière d’avoir simplifié cette partie phare de ma routine beauté.

Il y a quelques mois je vous parlais d’un démaquillant naturel biphasé fait maison qui me convenait bien. Je l’utilisais avec des cotons démaquillants que j’avais fabriqué moi-même….Et j’ai eu envie de simplifier un peu plus.

Maintenant j’utilise de l’huile végétale ( de l’huile d’olive ou de l’huile de noix de coco ) et un gant de toilette. Je trouve le procédé plus simple car j’ai un flacon en moins et plus du tout de carré démaquillants…Parce que du coup c’est bien d’en avoir, c’est mieux que les cotons que l’on jette mais tu dois quand même les mettre de côté, les laver et t’en occuper…Et moi j’ai la flem…

Cela dit le démaquillant biphasé que je vous avais présenté en soit fait très bien son boulot et je le trouve top. Surtout si on a des soucis de cernes par exemple on peut mettre de l’eau florale de bleuet et rendre son démaquillant un peu plus complet selon les besoins que nous avons.

Je dois avouer que j’ai une préférence pour l’huile de noix de coco puisque déjà elle est moins grasse que l’huile d’olive, donc plus agréable, et je trouve qu’elle me picote moins les yeux.

Comment je procède ?

étape 1 : Prendre une noisette d’huile végétale, la faire chauffer entre les mains et l’appliquer sur le visage. Je commence d’abord par frotter tout le visage puis le frotte les yeux. C’est le gras qui dissout le maquillage en fait. D’où l’efficacité des démaquillants biphasés du commerce car elles ont une partie huileuse.

étape 2 :Ensuite avec le gant imbibé d’eau chaude je retire tout le maquillage. Je retire d’abord sur le visage puis je m’attaque aux yeux qui sont souvent plus chargé. Je lave rarement juste après voire jamais. Et je n’hydrate même pas car je trouve que quand je me démaquille à l’huile, la peau de mon visage est nourrie automatiquement et au toucher je n’en sens pas le besoin.

J’ai testé donc que 2 huiles végétales pour me démaquiller :

  • l’huile d’olive : C’est une huile grasse comme je l’ai dit donc beaucoup plus adaptée pour les peaux sèches ou irritées. L’huile d’olive est riche en vitamine E et est un très bon anti rides. N’hésitez pas à l’utiliser en contour des yeux !
  • l’huile de noix de coco : C’est ma préféré pour le démaquillage, elle est douce, elle sent super bon, elle nourrit parfaitement la peau.

Pour aller plus loin :

Il est conseillé d’utiliser l’huile de jojoba pour les peaux grasses car elle régule le sébum. Je n’ai pas la peau grasse et j’ai pas testé cette huile donc je vais pas pouvoir vous en dire plus.

Et vous, comment vous démaquillez vous ?

Avez vous sauté le pas du démaquillage à l’huile végétale ?

Je vous embrasse <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “Le démaquillage à l’huile végétale : mode d’emploi

  1. Ça fait plus d’un an que j’ai totalement adopté le démaquillage à l’huile végétale, je trouve que c’est vraiment ce qu’il y a de plus efficace car ça enlève vraiment tous les résidus, ce qui n’était pas possible pour moi avec du coton car ça m’irritait la peau 🙁

  2. Je me démaquille à l’huile aussi, depuis un bon moment. C’est le seul truc qui m’évite d’avoir les yeux explosés ensuite! Pour les yeux, et éviter que l’huile ne rentre sous la paupière, je fais des mouvements du haut vers le bas, comme les ratons laveurs quand ils se lavent!
    Je le fais pour le moment avec des huiles « exprès », mais dès que j’aurais fini mon flacon je passerais à une huile végétale « normale »! 🙂
    (Par contre, je nettoie ensuite quand même, et j’hydrate, mais ça c’est surtout parce que l’eau de chez moi est super calcaire et que donc ma peau en a besoin!)

    1. Oui chaque peau a ses besoins, je pense qu’il faut l’écouter au lieu de faire comme ce qu’on nous dit de faire. De plus la nature d’une peau évolue donc…
      Bises !

  3. Je suis très mitigée avec le démaquillage avec les huiles, tout simplement car les huiles « prêtes à l’emploi » ne m’ont jamais satisfaite. J’ai actuellement La Pomme et la Feuille d’Akane et franchement je suis pas hyper emballée… Bon, je l’utilise car je ne vais pas jeter mais ça me pique les yeux à chaque démaquillage et je la trouve vraiment pas pratique à rincer, j’ai l’impression de garder un film gras sur la peau. J’utilise l’huile de noisette en soin nourrissant pour la nuit et je n’ai pas cette même impression ! Donc à voir avec une « simple » huile végétale si le résultat sera plus concluant …

    1. Hello 🙂
      Je comprends que tout le monde ne soit pas adepte …
      Dans ce cas ce que tu peux faire c’est un mélange moitié huile végétale et moitié eau florale…Tu mélanges avant chaque utilisation et tu auras un super démaquillant !
      Je t’embrasse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*