Culture Archive

  • Bilan Lecture dont le livre le plus nul que j’ai eu à lire

    Coucou vous,

    Je vous retrouve pour parler lecture dont notamment le livre le plus nul que j’ai pu lire. Je voulais faire un article complet d’ailleurs tellement j’ai détesté ce livre. Et pour preuve il m’a pris un temps monstre pour le finir tellement je n’ai pris aucun plaisir.

    Les livres que j’ai lu

    Je vais commencer par les 3 que j’ai aimé lire pour garder celui que j’ai détesté pour la fin, histoire de ne pas commencer l’article par une touche négative 🙂

    • Le Pouvoir de Rhonda Byrne : Je me suis intéressé à Rhonda Byrne grâce au film The Secret si vous connaissez, sinon je vous invite à découvrir cette australienne qui a révolutionné le monde. J’adore cette nana. Ce film a été une révélation dans ma vie. Il est arrivé dans ma vie lorsque je vivais à Montréal et j’étais dans une période où quasiment tout allait de travers dans ma vie. Et il m’a donné un élan d’espoir incroyable et une confiance en la vie illimité. De ce film a découlé le livre The Secret que j’ai lu en anglais et en français. L’autre jour lorsque je me promenais en ville et particulièrement dans une petite libraire, je tombe sur ce livre Le Pouvoir de Rhonda Byrne.Et il en restait qu’un exemplaire. Comme si il m’attendait 🙂 Je me suis dit non je dois le prendre. Et j’ai très bien fait car c’est un condensé de Bonheur, d’espoir et de positivité !!! Je dirais que c’est un prolongement du livre le Secret avec des explications plus profondes . Je vous conseille de le lire évidemment. Rhonda Byrne nous explique comment nous pouvons améliorer notre vie sur tous les plans avec des exemples pratiques et concrets. Très facile, agréable et rapide à lire. C’est typiquement le genre de livre que j’aime relire plusieurs fois 🙂
    • Les Sept Lois Spirituelles du Yoga : J’adore le Yoga. Pour celles qui me suivent sur Instagram vous le savez 🙂 Mais surtout j’aime beaucoup Deepak Chopra. J’avais découvert ce médecin auteur grâce aux émissions d’Oprah Winfrey que j’aime beaucoup également. D’ailleurs je vous avais déjà présenté un de ses livres sur cet article. Il propose une approche plus spirituelle des guérisons et propose notamment plusieurs façons de méditer afin de calmer l’esprit et d’en sortir le meilleur par rapport à ce que nous souhaitons faire de notre vie. Je voulais surtout me plonger dans le côté spirituelle du Yoga dans un livre et profiter de la connaissance d’un homme comme Deepak Chopra. Je n’ai pas été déçu j’ai adoré ce livre !! Ce sont d’ailleurs des lois que nous pouvons utiliser dans tous les aspects de notre vie. Ce n’est donc pas un simple livre avec quelques positions de Yoga mais réellement un contenu qui nous permet de comprendre les bienfaits de la pratique du Yoga pour l’esprit. Je vous le conseille absolument ! Très facile et agréable à lire 🙂
    • 10 minutes pour être Zen : Vous trouverez dans ce livre plusieurs exercices simple de respiration, des exercices physiques également pour retrouver la zenitude. Également, l’auteur nous livre des conseils sur la manière d’agencer son chez soi , des petits conseils autour des plantes, de la méditation…Tout y passe et les exercices sont simple à mettre en place. Ce livre peut aider également les parents qui ont du mal à prendre du temps pour eux ou à s’organiser afin d’être zen.
    • L’Art Difficile de ne presque rien faire : J’avais de grands espoirs en achetant ce livre…Et pour cause j’adore glandouiller. Chez moi la glandouille est devenue un art car plus je glandouille et plus je remarque que je suis heureuse et que j’arrive à gérer ma vie sans me stresser. Je mets en place certains objectifs, une routine qui fonctionne mais si les choses ne se passent pas comme je veux en général je laisse couler. Et c’est à la suite d’un long travail sur moi-même car avant j’en été incapable. Et donc ce livre résonnaient en moi. Je n’ai donc pas réfléchi et l’ai acheté sur le champs. J’ai apprécié les premières pages et très vite le livre est devenu vide, ennuyant…Sans fond réel…A Plusieurs reprises, je ne comprenais pas les propos de l’auteur . Il sautait d’un sujet à l’autre sans lien direct avec des phrases à rallonge qui n’avaient plus de sens puisqu’en finissant la phrase de 10 lignes on ne se souvenait plus de l’idée de départ. Puis je remontais pour comprendre et enfin réaliser qu’il n’y avait pas d’idée de départ ou plutôt de thèse. Pour faire court ce livre est à l’image de son titre : un vide total. Je suis déçu mais tellement!!!! Je me suis forcé à le lire bien que j’ai souvent pensé que je devrais l’arrêter. Sûrement si je n’avais pas mon blog et ces rubriques Bilan Lecture j’aurais stoppé cette lecture qui était un supplice intellectuel. J’avais même l’impression que l’auteur faisait exprès d’employer un langage très soutenue pour se donner un style ou pour donner un style à son livre…Enfin lisez le si vous le voulez mais franchement si j’avais su au grand jamais je ne l’aurais acheté. Par exemple, l’auteur critiquait les nageurs qui nagent en piscine avec des objectifs de nage en ligne droite. Pour lui la vraie nage c’est quand tu nages dans un lac sans objectif. En tant que sportive, j’ai dû mal avec cette réduction intellectuelle. Dans un sport quel qu’il soit le dépassement de soi est quand même lié aux objectifs que nous dépassons. Je nage très bien et sérieusement j’adore me dépasser et j’aime le faire dans plein de domaine mais pour autant ce n’est pas à mon sens opposé au fait de ne rien faire. C’est comme si ce livre était beaucoup plus un éloge à la fainéantise qu’un livre destiné à expliquer l’art de ne rien faire. Pour moi ce ne sont pas les mêmes choses et faire l’amalgame entre les deux c’est ne pas comprendre ce qu’est l’art de ne rien faire.  Pour moi rien faire c’est faire les choses que nous aimons…Accepter des grandes pauses dans sa vie et l’assumer. Ne pas vivre en fonction des diktats de la société : des titres de poste dans une entreprise ou bien les autres obligations que la société nous imposent et qui ne sont pas en lien avec notre nature profonde. Pour moi ne rien faire c’est remplir son agenda comme bon nous semble ( évidemment en prenant en compte certaines obligations ) et si on a envie de rien faire deux jours d’affilé ou plus, assumer sans culpabilité…J’aurais souhaité que ce genre de thèses soit développé mais bon…J’ai lu du vide à la place 😀 …J’avoue que je ne suis pas sympa avec cet auteur mais j’ai envie de faire un article en phase avec mes idées et surtout vous éviter un achat inutile…

    Je vous embrasse <3

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Mes dernières lectures : Psychologie, Écologie et Minimalisme

    Hello,

    Je vous reviens avec un bilan de mes dernières lectures….presque toujours dans le même thème ou presque !

    Cette fois on va parler minimalisme, écologie mais aussi psychologie.

    L’Art de L’Essentiel de Dominique Loreau

    C’est un livre connu chez les minimalistes qui nous apprend à avoir une philosophie opposé au toujours plus. Ce qui m’a attiré dans ce livre c’est la phrase de couverture ‘ Jeter l’inutile pour faire de la place en soi’ ….Vivre avec seulement l’essentiel est présenté ici comme une réelle philosophie de vie. Dominique Loreau vit au Japon et donc le livre est très imprégné de la philosophie zen. Les conseils de désencombrement et de réflexion sur les objets que nous possédons se mêlent à des idées, des citations toutes plus inspirantes les unes que les autres. J’ai énormément aimé ce livre que j’ai lu assez rapidement. Je le trouve facile à lire, claire et concis. Que vous soyez dans une démarche minimaliste ou pas je pense que les questions telle que ‘Qu’est ce que l’essentiel ?’ sont importantes. Car au final, nous avons tous fait des choses qui nous ont fait perdre du temps voire plus, nous avons tous possédé des choses inutiles….Ce sont des questions très importantes, du moins à mes yeux car au delà du désencombrement des objets que nous possédons, il est question de mieux se connaître, de savoir ce qui est essentiel pour nous ! Je vous recommande de lire ce livre vivement !

    Voici le lien Amazon :

     

    Victime des autres, bourreau de soi même de Guy Corneau

    Un livre un peu différent car ici on parle psychologie ! Je suis pas spécialement bonne en psychologie, je regarde ça de loin, ça m’intéresse je comprend pas tout mais j’essaye. Ce qui m’a fait lire ce livre c’est le titre évidemment comme beaucoup de livre en fait. Je me suis dis ‘ ah tiens, on accuse les autres souvent de nos malheurs, mais en fait si ça se trouve dans la plupart du temps c’est de notre faute ‘ ….et c’est vrai pour la plupart des cas. Le simple fait que nous puissions agir, dire oui ou non, finalement nous sommes responsables de la plupart de nos relations positives ou non. Guy Corneau est un psychanalyste québecois.  Ce livre est sans doute un des livres de développement personnel les plus instructeurs pour moi. C’est vrai que j’ai du mal à me sentir imprégné par les livres de psychologie mais celui ci m’a parlé très bien. J’ai pu comprendre beaucoup de mécanismes psychologiques et surtout comprendre les réactions et les rapports que les gens peuvent entretenir entre eux. On parle de « rôle de victime » ou de « rôle de bourreau »…Et quand on pense victime, on se dit que la personne n’a pas choisi…et si finalement ce rôle là elle le voulait et surtout elle ne voulait pas en sortir ? On sait pas finalement tout ce qui se passe dans la tête des gens et on veut souvent intervenir, aider quelque fois au détriment de nous-même…Il nous est tous arrivé de vouloir aider un ami qui trouvait 1000 excuses pour pas être aidé…C’est de ce genre de mécanisme dont ce livre traite. Personnellement j’ai énormément aimé ce livre et si je retombe sur d’autres livres de cet auteur, je pense que je les lirai. Je vous le conseille évidemment mais je rappelle qu’il est long quand même donc il faut aimer les longues lectures, certaines fois c’est technique mais globalement c’est à peu près à la portée de tous….

    Voici le lien amazon :

     

    La Part du Colibri de Pierre Rabhi

    C’est un tout petit livre de 50 pages à peine, très facile et rapide à lire. Si vous avez lu d’autres livres de Pierre Rabhi sûrement que vous n’apprendrez rien de plus et c’est ce que je vis presque à chaque fois car c’est vrai qu’au final il s’agit de la même philosophie. Cependant, je lis toujours ses livres car je me sens bien dans cette approche. Ici on s’attarde sur les petits efforts que chaque personne peut faire au quotidien. Et la philosophie du colibri nous dit tout simplement que tout geste compte. Ce n’est pas parce que vous pouvez pas tout faire bien que vous ne devez pas au moins changer une ou deux de vos habitudes. La planète le vaut bien non ? 🙂

     

    Manifeste pour la Terre et l’Humanisme de Pierre Rabhi

    Ce livre-ci de Pierre Rabhi est plus accès politique je dirais puisqu’il s’agit de son livre proche de la campagne électorale qu’il a mené il me semble…Dans ce livre Pierre Rabhi parle de l’insurrection des consciences, il a l’ambition de réveiller les consciences sur leurs modes de vie et leurs modes de pensées. Ce livre de seulement 100 pages se lit très bien mais surtout est très instructif, posé, humaniste et généreux en solution. Je sais, je vous ai déjà dit que j’adorais Pierre Rabhi mais je vous le redis 🙂

    Voici le lien Amazon :

     

     

    Voici donc mes 4 dernières lectures, en espérant que vous ayez aimé. Si vous avez des livres à me conseiller, n’hésitez pas !

    Je vous embrasse <3

    Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Critique Livre 4 : Des lectures spirituelles et pratiques

    J’ai 4 livres à vous présenter aujourd’hui. Certains ont une dimension plus spirituelle et d’autres plus pratique. J’espère que cet article vous plaira.

    1.Zéro Déchet de Béa Johnson

    Disons que si tu t’intéresses un minimum au Zéro Déchet, tu t’intéresses forcément un peu à Béa Johnson et à son livre Zéro Déchet.

    Mon avis :

    Personnellement, j’ai beaucoup apprécié ce livre. Je le trouve très pratique, facile à lire et comprenant des conseils simples à appliquer. Ce que j’aime chez Béa Johnson c’est clairement son esprit pratique et « straight forward » je dirais. Elle ne passe pas par mille chemins que ce soit quand elle s’exprime ou là en l’occurrence quand elle écrit un livre. Il y a certains passages qui m’intéressaient moins que d’autres mais en gros c’est un livre que je recommande fortement dans le cadre d’une démarche zéro déchet.

    On apprend un peu de sa vie où elle nous explique son cheminement de la vie idéale où elle est passé d’une croyance du bonheur réalisé à travers la possession de biens matériels à un bonheur finalement plus vraie grâce au désencombrement et à une vie plus simple. Le livre comprends des conseils très atteignables. Chaque pièce de la maison fait l’objet d’un chapitre à travers lequel on aborde la façon de la désencombrer, de la ranger et de pérenniser des actions quotidiennes zéro déchet. On trouve également des recettes de cuisine ou de beauté très simples avec des articles achetés en vrac.

    D’habitude je vends ou je donne la plupart de mes livres car je ne veux pas les conserver mais celui là je vais le garder pour m’y référer assez régulièrement. C’est pour moi une sorte de bible du zéro déchet même si je n’en ai pas encore lu d’autres sur le sujet je dois avouer.

    Je vous le recommande donc vivement ! Je l’ai acheté à la Fnac mais vous le trouvez aussi sur Amazon en occasion pour même pas 4euros !

     

    2. Pierre Rabhi, le Chant de la Terre par Rachel et Jean Pierre Cartier

    Connaissez vous Pierre Rabhi ? Si non vous devez !

    En tout cas moi je l’adore. J’aime la sérénité avec laquelle il s’exprime, j’aime sa façon d’humaniser le rapport que les hommes devraient avoir avec la Terre. J’aime son parcours également et suis très admirative de cet homme.

    Mais ce livre est écrit par Rachel et Jean Pierre Cartier qui sont des journalistes de métier et spécialistes dans le développement durable . Donc on a un regard  extérieur sur le Personnage de Pierre Rabhi et on y apprend sa vision générale sur le monde.

    Toutes ses idées sont très différentes des idées « générales » que les médias ou simplement le système éducatif classique nous enseigne et ça fait tellement de bien  car elles me paraissent plus justes tant sur la façon de procéder que sur la cause.

    Pierre Rabhi est un homme très nourrit par les idées philosophiques et on le ressent très fortement tout au long du livre. On découvre sa vision de l’agroécologie et ses différents combats contre l’industrialisation qui tue le monde et qui le divise. Pour moi ce livre n’est pas simplement la remise en question de l’agriculture d’aujourd’hui mais aussi de notre rapport aux hommes, aux ressources naturelles, à l’eau ou encore la place de la femme. En somme c’est une remise en question du fonctionnement du monde actuel.

    Si vous souhaitez en savoir plus sur l’agroécologie et la vision Pierre Rabhi , ce livre est un très bel ouvrage que je vous recommande.

    3.Penser sa vie de Paul Diel

    Je m’attendais à un très bon livre et à de belles découvertes sur le plan des idées sur la pensée mais je dois dire que je suis déçue par ce livre. J’ai pas accroché, j’ai pas compris…Je trouvais que les phrases étaient lourdes, et ce qui rendait la compréhension du fond compliqué..Je l’ai fini car je l’ai commencé. C’est un ouvrage avec une approche assez scientifique. Peut être que je n’ai pas la capacité de comprendre ce livre, j’en sais rien…Toujours est il que pour moi c’est un échec. Mais je vous laisse le lien Amazon si vous souhaitez le découvrir et en savoir plus.

    4. Vers la Sobriété Heureuse de Pierre Rabhi

    C’est un très beau livre que je peux recommander, très facile à lire et très instructif également. Il est sur un ton que j’aime beaucoup, ce ton spirituel cher à Pierre Rabhi. Il est question de son cheminement personnel, de ses idées sur la Nature et le Monde qui nous entoure. J’ai beaucoup apprécié le lire même si je dois avouer que j’y ai appris peu de nouvelles choses car j’avais fait beaucoup de recherches sur le personnage. La dimension qui m’a le plus intéressé dans ce livre c’est la dimension de la sobriété Pierre Rabhi que j’ai beaucoup aimé.

    C’est un très petit livre vraiment pas cher que je vous recommande évidemment !

    Que pensez vous de ces livres ? Les connaissez vous ?

    Quel sont les livres que vous avez lu dernièrement ?

    Je vous embrasse <3

    Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Critique Livre : Les 5 Regrets des Personnes en fin de vie de Bronnie Ware

    Salut à tous,

    Je ne peux pas ne pas vous parler de ce livre tant il m’a marqué sur ce que peut être le sens de la vie….Et évidemment on vit souvent avec la crainte de la fin de notre vie. Certains font des enfants pour pas finir seuls d’autres font le cauchemar de la mort régulièrement…

    On sait que l’on va mourir et chaque personne a un rapport différent à celui-ci, d’où pour moi l’intérêt de lire un livre pareil car on ne tire meilleur enseignement que de la part de nos aînés…

    Bien que me concernant je n’ai jamais eu peur de la mort quasiment si ce n’est les rares moments où je me dit « ah mince si je meurs je ne vivrais pas tel ou tel expérience  » mais en dehors de ça ce n’est pas une chose qui me fait peur. Je vois la mort plutôt comme un prolongement de la vie et comme je ne sais pas ce qu’il y a après je ne vois pas pourquoi je m’inquiéterai pour quelque chose dont je ne sais rien…Alors je me concentre sur ce qu’il y a de bon dans cette vie et ça m’occupe déjà pas mal.

    Extrait de l’introduction :

    Au cours d’un soir d’été parfumé, dans une petite ville de campagne, une conversation avait cours, pareille à tous les autres échanges amicaux qui se déroulaient simultanément dans tous les coins du monde. Il s’agissait simplement de deux personnes qui s’étaient rapprochées pour bavarder. Cependant, la différence avec d’avec les autres, c’était que celle-ci pourrait plus tard être reconnue comme l’un des tournants les plus importants de la vie d’une personne. Et cette personne, c’était moi.
    Cec est l’éditeur d’un grand magazine de musique traditionnelle en Australie, intitulé Trad&Now. Il est connu et aimé tant pour le soutien qu’il apporte à ce genre de musique que pour son large et chaleureux sourire. Nous discutions de notre amour pour la musique (ce qui tombait bien puisque nous participions à un festival de musique folklorique). La conversation portait aussi sur les défis que je devais relever pour trouver des fonds afin d’organiser un programme de guitare et de composition de chansons que j’avais l’intention de démarrer dans une prison de femmes. «Si tu parviens à mettre ce programme sur pied, fais-le moi savoir et nous éditerons une histoire», me dit Cec en m’encourageant.
    Je parvins à le rendre opérationnel et, peu de temps après, j’écrivais une histoire pour le magazine, relatant mon expérience. Une fois terminée, l’idée me vint que je pourrais peut-être écrire d’autres histoires sur ma vie. Après tout, j’avais toujours écrit. Déjà, alors que je n’étais qu’une petite fille au visage criblé de taches de rousseur, j’avais des correspondants aux quatre coins du monde. C’était l’époque où les gens écrivaient encore des lettres à la main qu’ils glissaient ensuite dans une enveloppe et qu’ils postaient.
    Même à l’âge adulte, je n’ai pas cessé d’écrire. J’ai continué à envoyer des lettres manuscrites à mes amis et à tenir un journal pendant des années. En outre, j’étais devenue compositrice de chansons. C’est ainsi que je continuais à écrire (tant aussi bien avec une guitare à la main qu’avec un stylo). Cependant, la joie que je ressentais à relater mon expérience dans la prison – ce que je faisais sur la table de la cuisine avec un vieux stylo et du papier – avait rallumé ma passion de l’écriture. J’envoyai donc mes remerciements à Cec, et décidai peu après de commencer à compiler un blog.
    Les événements qui suivirent changèrent la direction de ma vie de la manière la plus positive.
    «Inspiration et chaï» est né dans une petite maison de campagne dans les montagnes Bleues d’Australie, tout naturellement, devant une tasse de chaï. L’un des premiers articles que j’ai écrit parlait des regrets des mourants dont je m’étais occupée. La fonction d’auxiliaire de vie avait été le dernier emploi que j’avais exercé avant de travailler à la prison et était donc encore fraîche dans mon esprit. Au cours des mois suivants, l’article prit une ampleur imprévisible que seul Internet est capable d’expliquer. Je commençais à recevoir des mails de gens que je ne connaissais pas et qui avaient pris contact avec moi par l’intermédiaire de cet article et, plus tard, d’autres que j’avais écrits.

    Mon avis sur le livre : Mais sans avoir spécialement peur de la mort, l’intérêt de savoir ce que les personnes en fin de vie pensent et ressentent est pour moi essentiel. En fait ce livre nous enseigne à mon sens une partie de ce que l’on peut appeler le sens de la vie. On s’est tous interrogé sur ce qu’est le sens de la vie, que devons nous faire pour être heureux ? Comment profiter de cette vie et la quitter sans regret ?

    Chaque adulte que nous rencontrons nous racontera son histoire et ses regrets si il est un peu âgé…Et chaque regret de chaque personne sera différent mais ce livre regroupe les 5 plus fréquents et c’est là que c’est intéressant car ça nous donne une bonne vision d’ensemble sur le focus que nous pouvons avoir dans notre vie.

    Voici les 5 regrets exprimés par les personnes en fin de vie :

    1. Je regrette de ne pas avoir eu le courage de mener une vie en restant fidèle à moi-même, plutôt que la vie que les autres attendaient de moi
    2. Je regrette d’avoir travailler autant
    3. Je regrette de ne pas avoir eu le courage d’exprimer mes sentiments
    4. Je regrette de ne pas être resté en contact avec mes amis
    5. Je regrette de ne pas m’être permis d’être plus heureux

    Ce livre est d’une grande sagesse, pleine d’amour et d’humilité. J’ai adoré le lire. Je le lisais lentement pour m’imprégner de chaque sentiment et pensée exprimé. De multitudes d’histoires de vie passionnantes qui se mêlent avec l’histoire personnel de Bronnie Ware, l’auteure. Depuis son regard compatissant, on apprend ce qu’est réellement prendre soin de l’autre. Parfois on rit et souvent on pleure dans ce livre, mais ce sont des larmes remplies d’amour. On voit la mort de manière plus douce, et malgré les épreuves de la vie on réalise que c’est souvent une tasse de thé, une couverture ou un sourire qui nous aident à partir en paix.

    J’ai tellement appris à travers les histoires de chaque personne, de leurs regrets et du sens qu’ils donnaient à la vie. Ce livre devrait nous  être enseigné à tous plus jeune pour nous aider à gérer nos priorités dans la vie de manière différente que ce que veut nous faire croire la société actuelle, mais surtout pour nous aider à mieux apprécier le temps qui passe sans prendre ce temps pour un ennemi contre lequel nous devons courir et qu’on peut maîtriser.

    De plus ce livre me rappela une anecdote qui me marqua …Un jour dans l’avion en direction de Cuba pour des Vacances lorsque je vivais à Montréal, une dame âgé québecoise me demanda ce que je faisais dans cet avion. Je lui ai répondu que j’étais française, elle l’avait compris à mon accent et que j’avais envie de voyager alors j’ai quitté mon pays et ma famille. Et elle me dit : Quand je mourrai je voudrais qu’on écrive sur ma tombe que j’aurais aimé être plus insolente. Je lui demanda pourquoi ? Elle me répondit qu’elle était passé de chez ses parents à la vie conjugale sans vivre la liberté d’être célibataire….Et elle m’a dit de bien en profiter. :)))

    Bref quelque fois je pense à cet dame et quand je me sens hors norme dans mes choix je me dit c’est rien je suis juste insolente et c’est bien aussi … 🙂

    Ce livre est un condensé de leçons de vie à ne pas rater ! Je suis complètement fan de sa philosophie, courrez l’acheter!

    Je vous embrasse !

    Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Le film Demain : ce que j’en pense

    On a vu un peu partout parler du film Demain et des nombreux avis positifs sur le sujet et vu qu’il traite de thèmes que j’adore je suis allé le voir…

    demainlefilm

    Et vraiment il mérite tous ces commentaires positifs et même plus. D’ailleurs je pourrais le revoir sans problème. J’ai tellement aimé que j’ai proposé aux membres de ma famille non sensibilisés par l’écologie, le végétarisme, la planète et pour qui je suis une espère bizarre de leur payer la séance si ils veulent aller le voir..et ils m’ont dit NON. Je suis tellement bizarre pour eux qu’ils ne veulent même pas suivre les recommandations culturelles que je leur donne …#solitude

    Oui je suis capable de payer pour que les gens aient les mêmes idées que moi 😀

    Blague à part, le film est juste ÉNORME !

    Ce que j’ai aimé concrètement :

    1. Le ton léger du film : on parle quand même durant tout le film de constat assez apeurant pour notre avenir et l’avenir de nos enfants, de la planète, des animaux…mais le ton employé est très sympa, même drôle quelque fois. Je ne me suis pas ennuyé du début jusqu’à la fin.
    2. On aborde plusieurs thèmes : on parle d’agriculture urbaine, de réduction des déchets, de monnaie parallèle ou encore d’éducation…Du coup le film est très instructif sur plusieurs plans sur des sujets évidemment pour moi passionnants.
    3. On voyage avec les personnages qui passent d’une ville à l’autre pour rencontrer des locaux sur des sujets particuliers. On a donc des témoignages très sincères de personnes de l’autre bout du monde qui ont une autre façon de vivre que la notre. On réalise à quel point l’homme peut en fait réellement modifier son environnement et que la façon dont la société occidentale est organisée a très peu de sens et que nous devrions être acteur de cette société au lieu d’en être des victimes qui subissons tout…
    4. Des solutions sont apportés. Ce qu’on peut la plupart du temps reprocher aux personnes qui critiquent un constat en particulier c’est que rarement on y apporte une alternative. Et ce film est bourré d’alternatives concrètes et très sympas à mettre en place. Chacun d’entre nous peut s’y mettre dès aujourd’hui et réduire son impact négatif sur la planète.

    Que vous soyez sensibilisé ou non par le sujet, je vous conseille d’aller le voir.

    Et si vous l’avez déjà vu, je serais curieuse d’avoir vos avis en commentaire 🙂

    Bises 😉

    Rendez-vous sur Hellocoton !